Les fans de l'auteur l'avaient appris il y a quelques jours dans la Menyon News de janvier, postée par Sherrilyn Kenyon. Aujourd'hui la presse américaine commence à parler de l'affaire.

   Pour les fans français qui ne peuvent lire l'information en anglais, voici une traduction d'un article dans le Tennessian. (Auteur Elaina Sauber - Nashville Tennessean), paru le 14 janvier.



L'auteur Sherrilyn Kenyon intente un procès à son mari, pour empoisonnement.

 

Sherrilyn Kenyon, une auteure populaire d'urban fantasy, se mord les ongles lorsqu'elle parle évoque avoir grandi dans la pauvreté et être devenue une mère sans-abri. Vendredi 15 juin 2018, à Franklin, Tennessee.
©Larry McCormack / Le Tennessean.

   Une action en justice de 80 pages intentée par une auteur à succès contient de stupéfiantes accusations selon lesquelles son mari et son assistante l'ont empoisonnée pendant trois ans dans l'espoir de récupérer son assurance-vie et son patrimoine.

   Sherrilyn Kenyon, auteur de la série Dark Hunter et de plusieurs romans de science-fiction et de romans paranormaux, poursuit son mari, Lawrence Kenyon, et son assistante, Kerrie Ann Plump, devant le tribunal de district du comté de Williamson.

   Kenyon a accusé Lawrence Kenyon et Plump de l'avoir empoisonnée avec de la nourriture et des boissons, qu'ils "l'auraient forcée à manger et était furieux chaque fois qu'elle ne l'aurait pas fait".


   Paco Cavanaugh aussi nommé dans l'accusation a été embauché par Sherrilyn Kenyon et a eu accès à son courrier électronique, à ses comptes bancaires et à d'autres informations personnelles.

   Lawrence Kenyon est également accusé d'avoir siphonné des centaines de milliers de dollars du revenu de sa femme pour son usage personnel et d'avoir récompensé financièrement Plump et Cavanaugh pour avoir agi de concert avec lui.

   La plainte dépeint le portrait d'un mari violent et dominant qui éprouvait des ressentiments envers sa femme à cause de son succès grandissant en tant que romancière, et qui avait également acheté une police d'assurance-vie d'un million de dollars au nom de Kenyon, à son insu, pour laquelle il était l'unique bénéficiaire.

   Après avoir engagé Plump chez Franklin Business Tutor Doctor en 2014 pour aider à l'éducation de leur fils, Lawrence Kenyon a engagé Plump pour assumer des responsabilités supplémentaires, la payant à partir du compte commercial de sa femme qu'il n'était pas autorisé à utiliser, a indiqué la plainte déposée par l'auteur.


   Mme. Plump n'est pas une employée de Tutor Doctor, mais a travaillé pour l'entreprise en tant qu'entrepreneur indépendant, a annoncé lundi le propriétaire, Sal Ferro. Elle avait déjà travaillé avec Tutor Doctor en mai 2018, a-t-il déclaré.

   À la fin de l'année 2014, Sherrilyn Kenyon a commencé à ressentir de mystérieux symptômes sans explication claire, selon le procès. Les examens n’ont permis de déterminer aucune cause médicale, Sherrilyn Kenyon était de plus en plus malade et ne pouvait plus marcher sans assistance.

   Un an plus tard, le procès indiquait que les cheveux de Sherrilyn Kenyon étaient en train de tomber par poignée. Ses dents ont commencé à se briser. Elle est devenue faible en raison de symptômes tels que nausées et vomissements extrêmes, détresse respiratoire, gonflement du visage, engourdissement de la langue, désorientation, vertiges, tremblements, douleurs au dos et un étrange goût métallique dans la bouche.

   "En février 2017, la santé de Mme Kenyon se détériorait à un niveau critique. Aucun médecin ou dentiste ne pouvait lui dire pourquoi ses dents s'effritaient (et) ses os se cassaient sous une très légère pression", a précisé le procès.

   Lors d'un congrès tenu en mai 2017, Plump avait apporté à Sherrilyn Kenyon de quoi manger dans sa chambre d'hôtel. Lorsque Sherrilyn Kenyon a partagé la nourriture avec un autre employé, celui-ci est tombé gravement malade et a commencé à vomir, selon la plainte.

   À plus d'une occasion, Sherrilyn Kenyon a commencé à s'étouffer après avoir pris quelques bouchées de nourriture que son mari lui avait servie. Dans un cas, selon le procès, alors que Sherrilyn Kenyon commençait à vomir sur le sol après avoir mangé les aliments que son mari lui avait donnés, Lawrence Kenyon a dit à leur fils paniqué : "Elle fait ça tout le temps, ignore-la."

   Ce n’est qu’après le divorce de son mari que Sherrilyn Kenyon a fait analyser son sang, ses ongles et ses cheveux pour une recherche de toxines. Les tests ont révélé que son corps contenait des niveaux élevés de lithium, d’étain, de baryum, de platine et de thorium, a précisé la poursuite.

   Après le départ de son mari, la santé de Sherrilyn Kenyon a commencé à s'améliorer.

   La poursuite a déclaré que Lawrence Kenyon et Plump, qui avaient joué un rôle plus actif dans la coordination des événements liés aux livres de Sherrilyn Kenyon, avaient travaillé ensemble pour saboter sa carrière en dénigrant les fans et les professionnels de l'industrie. Ses actions, a-t-elle affirmé, ont entraîné la perte de centaines de milliers de dollars et plusieurs contrats annulés avec son éditeur.

   À peu près au moment où il a demandé le divorce avec son épouse en mars 2018, Lawrence Kenyon a fermé les comptes bancaires de leurs trois enfants, pour un montant total de plus de 450 000 $, puis a ouvert un nouveau compte à son nom uniquement, selon le procès.

   Kenyon poursuit en justice pour plusieurs causes d'action, notamment les agressions par empoisonnement, actions conjointes d'aide et de complicité, ingérence intentionnelle dans les relations commerciales et invasion de la vie privée.

   Elle est représentée par l'avocate Connie Reguli.



Article original : Tennessean
Auteur : Elaina Sauber -  Nashville Tennessean
Photos : ©Larry McCormack
Publication originale le 14 janvier 2019
Pour la présente traduction : Aliénora - ©Dark-Hunter Francophone

 

 

LA « MENYON NEWS » DE JANVIER 2019
Extrait traduits par Dark-Hunter Francophone


"(...) En raison d’un certain nombre d’événements c'est le cœur lourd, que je dois annoncer que Tor [son éditeur américain] a décidé de remettre à plus tard la publication de plusieurs livres cette année, y compris "At Death's Door" [Deadman's Cross], qui sortira à la place habituelle du roman Dark-Hunter en septembre... Ils ont donc retardé le dernier roman de Deadman’s Cross et déplacé le prochain titre des Dark-Hunter à 2020. Ce n’est pas quelque chose que je voulais ou que je contrôle, et je sais que de nombreux fans seront très déçus. Croyez-moi, personne n'est plus déçu que moi à ce sujet (...) "

   Elle met en garde aussi ses fans à propos de Kerrie / Millie, qui faisait partie de son équipe, et a utilisé et manipulé, avec des propos très convaincants, plusieurs fans de Sherrilyn pour les inciter à envoyer des courriers haineux à ses éditeurs et à poster sur les réseaux sociaux et les sites pour dénigrer Sherrilyn et son travail, ce qui est en partie amené son éditeur à repousser les dates de sortie des prochains livres... et a interféré avec de précédents livres tels que Intensity et Born of Blood ou Silent Swans, Nevermore et The League.

   Tout ceci, associé au fait que son ex mari tente de s'approprier les droits de son travai, pourrait mettre à mal la publication de la suite de ses romans dans l'avenir... Son éditeur ayant déjà annulé les publications prévues pour cette année, à l'exception de At Death Door, qui n'a été remis qu'à plus tard. En effet, ce dernier devait paraître en mai, et non en septembre 2019.
La date pour la suite des autres séries est donc plus qu'incertaine.

   Aux États-Unis les fans de Sherrilyn se sont très vite mobilisés après les révélations de la Menyon News ! Ils ont lancé une pétition à l'attention de son éditeur dans l'espoir qu'il reconsidère le changement concernant ses publications.
Plus de 5800 signatures ont été recueillies en à peine quatre jours ! Ajoutez la vôtre !
C'est aussi l'occasion de montrer tout notre soutien à notre auteur préférée et à travers le monde entier ! Depuis, les hastags #savethedarkhunters #savetheleague circulent sur les réseaux sociaux.

LIEN VERS LA PETITION : SUPPORT TO SHERRILYN/ SOUTIEN A SHERRILYN


LIEN VERS LA MENYON NEWS (en anglais) : MENYON NEWS - JANVIER 2019

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir