----- Liste des séries de Sherrilyn Kenyon / Kinley MacGregor
----- Descriptions des séries "The MacAllisters" et "Brotherhood of the Sword"
----- Les personnages des séries "The MacAllisters" et "Brotherhood of the Sword"


 


Date de publication (États-Unis) :
5 mars 2002
Éditeur original :
Avon Books
Titre original : Claiming the Highlander
Auteur : Kinley MacGregor

Nombre de pages : 373 (poche)
Versions disponibles :
papier / ebook



Titre français : L'arme secrète de Maggie
Date de publication (France) : 
juin 2020
Éditeur français : J'ai Lu (Collection Aventures et Passions)
Nombre de pages : non communiqué



 

 

PERSONNAGES PRINCIPAUX

          
Braden et Maggie

Résumé :

   Après avoir perdu son frère aîné à cause de leur rivalité avec le Clan MacDouglas, Maggie arrive avec un plan audacieux pouvant amener les hommes à renoncer aux hostilités, jusqu'à la fin du conflit : aucune ne nourrira son mari, ni ne couchera dans le même lit.

   Lorsque le diabolique Braden relève le défi de mettre fin à la grève des femmes, il ne sait pas vraiment dans quoi il s'avance, Maggie a été élevée parmi les hommes et connait par coeur leurs manières et leurs flatteries. Cela va prendre plus de temps que prévu, il en faudra beaucoup plus pour réussir et sauver la jeune fille des Highlands des ennemis qui veulent la voir pendue.

 

L'histoire derrière l'histoire :

   L'idée de Claiming the Highlander provient de l'ancienne pièce grecque, Lysistrata (Aristophane, 411 av.J.C), qui est l'une des préférées de Sherrilyn Kenyon. Dans cette pièce, les femmes d'Athènes refusent d'avoir des relations sexuelles avec les hommes jusqu'à ce qu'ils arrêtent la guerre contre Sparte. C'est une ancienne comédie grecque où l'on voit même Priape venir sur scène.
   Sherri est partie de l'idée de base de la pièce en la poussant un peu plus loin, puisque les femmes refusent aussi de cuisiner et de faire le ménage. Maggie mène ces femmes dans un boycott pur et simple.
   Le livre original a commencé avec les hommes ramenant chez eux le corps du frère de Maggie. Il a été enlevé lorsque l'éditeur de Sherrilyn a affirmé que cette scène était trop sombre pour commencer un livre comique.
 

 


<= Livre précédent   Livre suivant =>

 
NOS AVIS SUR "CLAIMING THE HIGHLANDER"

Celui d'Aliénora (lecture VO)

Bien qu'écrit par Kinley MacGregor (et donc Sherrilyn Kenyon), et bien j'ai moins accroché à cette histoire qu'à la précédente. Ce qui ne veut pas dire que j’ai détesté. D'ailleurs, je l'ai beaucoup plus apprécié à ma deuxième lecture et au final, j'ai passé un bon moment, même ce n'est pas « un coup de coeur ». L’histoire, ou plutôt son contexte m’a fait sourire, l’idée en elle-même vaut son pesant d’or : pour faire cesser les conflits mortels entre clan, Maggie a menée la "grève des femmes". Plus aucun homme ne pourra obtenir quoique ce soit de son épouse (nourriture, plaisirs…), tant que la guerre ne cessera pas.

Une situation qui provoque frustrations et tensions chez la gente masculine. On parle même d’aller la tuer, pour arrêter cette situation qu’ils jugent grotesque.

De fait, ça tombe bien, Braden MacAllister est de retour d'Angleterre ! Et Braden c’est LE coureur de jupons, LE séducteur, l'amant parfait, l’homme qui, selon les dires a connu toutes les femmes d’Écosse et d’Angleterre, qui est célibataire (donc libre), et dont les multiples conquêtes ne s’offusquent pas du tout de son esprit volage. Car Braden est parfait. Bien sûr, tout ça, c’est ce qui se dit, lui se contente de ne rien démentir… mais même si le chiffre est exagéré, son tableau de chasse reste conséquent. Braden aime les femmes, toutes les femmes. Bref, qui mieux que lui pourrait la ramener dans "le droit chemin" ? Arrogant au possible et sûr de son pouvoir de séduction, il se donne trois jours (modeste ? Lui ?) et là bien entendu : elle résiste (et bien oui, sinon pas d’histoire, hein…). Avec difficulté toutefois, car elle l’aime depuis l’enfance (bien sûr), mais lui l’a toujours ignorée (re-bien sûr).

Ce n’est pas écrit dans l’esprit d’une complexité mais comme toujours, Kinley MacGregor (alias Sherrilyn Kenyon/McQueen) sait rendre ses personnages attachants et intéressant, avec, toujours, une personnalité et une image qui n'est pas celle que les autres croit connaître (« rien n'est jamais ce qu'il semble être », ce credo semble valable pour une majorité de ses écrits). Dans le premier tome, le personnage masculin était intéressant, et même s’il n’y avait pas de grandes surprises, je m’étais interrogée sur sa "malédiction", son passé. Ça n’a pas été le cas pour Braden, comme pour Maggie, et du coup je me suis un peu ennuyée. Cela étant dit la personnalité de Braden m'a beaucoup fait rire et sous ses airs de séducteur, c'est un homme sensible, à l'écoute et respectueux (oui c'est un peu cliché j'en ai conscience, mais c'est vrai). On s'attache irrémédiablement à lui et à son histoire naissante avec Maggie

Chez les MacAllisters, c’est Sin, le demi-frère au sang anglais qui m’intrigue, son histoire risque d’être très intéressante. Ça tombe bien, c'est lui, le héros du prochain roman.
Et puis j’ai appris l’histoire de Kieran MacAllisters, qui s’est tué après la trahison de la femme qu’il aimait, et dont le corps a disparu… j'ai l'impression que tout n'a pas encore été révélé à son sujet...

 

 


Texte original © Kinley MacGregor
Traduction © Dark-Hunter Francophone