Une publication très attendue en France


   Voilà plus d'une décennie que les lecteurs francophones de Sherrilyn Kenyon l'attendait : une autre série de leur auteure préférée publiée en France.

Car bien que très prolifique au niveau littéraire, il est tout de même assez frustrant de constater - quand on aime l'auteure - de s'apercevoir que très peu de ses romans sont à ce jour disponibles en version française.

   Sous son vrai nom, Sherrilyn Kenyon (bientôt peut-être, Sherrilyn McQueen), elle publie surtout de la littérature fantastique - ou horrifique à l'occasion - et c'est grâce à ce genre littéraire qu'elle s'est fait connaître sur le sol français.
En effet, c'est à travers sa série de romance paranormale, "Dark-Hunter"(ou "Le cercle des immortels") qu'elle est avant tout connue.  Ses lecteurs francophones connaissent également - mais un peu moins - la série dérivée qui en a découlé, "Les Chroniques de Nick". Pourtant importante et étroitement liée à sa série mère, elle est malheureusement passée totalement ou presque inaperçue auprès du lectorat faute de publicité de la part de l'éditeur français (totalement inexistante ou carrément incompréhensible, voir notre article : Précisions sur les publications françaises (Première partie)) et n'aura pas survécu au-delà de deux tomes en France (sur les huit que compte la série) faute de ventes suffisantes (logique si personne ne connait la série).

   Le premier tome de la série Dark-Hunter, est arrivé dans les librairies françaises en juin 2005. Déjà 15 ans ! Et ses lecteurs sont toujours fidèles au poste, à défaut d'un éditeur qui après toutes ces années a depuis septembre 2015 - au grand dam du lectorat francophone - a décidé de ne plus continuer l'aventure...

   Pour écrire ses romances historiques, Sherrilyn a utilisé un pseudonyme, celui de Kinley MacGregor, en référence à l'un des plus célèbres clan écossais. Et l'un de ses romans avait déjà été d'ailleurs publié en France il y a plusieurs années.
En effet, en juillet 2006, alors qu'était sortit quelques mois plus tôt le quatrième tome de la série fantastique Dark-Hunter, Pirate de mon Coeur, un roman écrit en tant que Kinley MacGregor sortait lui, dans la collection Aventures & Passions du même éditeur.
Le premier tome d'une duologie dont pourtant nous n'avons pas eu la suite.

   Kinley MacGregor disparaît alors du catalogue après un unique roman publié en France, bien que sous le nom de Sherrilyn Kenyon, elle sera publiée et republiée encore de nombreuses années. Mais dans un tout autre style de littérature...
Toutefois, petit clin d'oeil de l'auteure, chacune des séries écrites sous le nom de Kinley MacGregor s'avère avoir un lien - parfois ténu - avec la série Dark-Hunter  (Lire : Les livres de Kinley MacGregor dans l'univers des Dark-Hunters).



Kinley MacGregor de retour dans le catalogue de J'ai Lu pour Elle

   Au cours des dernières années, nous avons plusieurs fois évoqué avec l'éditeur la possibilité d'éditer à nouveau les romans de Sherrilyn écrit sous le nom de Kinley MacGregor, dans l'idée que ça pourrait apporter un nouvel intérêt sur ses écrits, et un nouveau lectorat. À chaque fois, la réponse fut négative.

   Puis la bonne nouvelle arriva enfin, en novembre 2019.

   Après quatorze ans d'attente, les livres de Kinley MacGregor allaient enfin de nouveau faire partie du catalogue des éditions J'ai Lu Pour Elle, en 2020 !

   Ironiquement, alors que son éditeur a décidé en septembre 2015, de ne plus publier la série phare qui a fait connaître Sherrilyn Kenyon en France. C'est Kinley MacGregor qui fait son retour au catalogue de leur collection Aventures & Passions. C'est l'occasion de la faire (re)découvrir à ses lecteurs et peut-être, croisons les doigts, donner l'envie à un éditeur, de reprendre la publication de la série Dark-Hunter.

 

MacAllister ou Confrérie de l'Épée, tel est le débat...

   En lisant le premier tome, vous vous êtes certainement demandé quel était le rapport avec le titre français "Les MacAllister" et le contenu du roman. Car il n'y a pas l'ombre d'un écossais, ni de clan d'aucune sorte (bien que l'éditeur ait fait l'erreur de parler de "clan Ravenswood" et "clan Warwick" sur le quatrième de couverture, c'est une erreur, car on parle d'anglais là, pas d'écossais), l'histoire ne se passe même pas en Écosse.

   Alors, explications...

   Derrière la série "Les MacAllister" en France, il y a en fait deux séries/histoires aux États-Unis dont les histoires se suivent et s'entremêlent.

   Je me suis lancée dans cette courte série il y a déjà sept ans avec pour référence, le site officiel de Sherrilyn Kenyon. Et sur le site de l'auteure, les sept romans - et la nouvelle - sont tous considérés comme des livres de la série "Brotherhood of the Sword" (Confrérie de l'Épée), dont les livres "Les MacAllister" ne sont qu'une partie complémentaire.

   Cette mystérieuse Confrérie de l'Épée est en effet le coeur de la série, et Draven de Ravenswood (héros du premier livre) a son importance, son histoire amorce celle des autres, et vous comprendrez plus tard ses liens avec certains des frères MacAllister.

   Ensuite vous découvrirez qu'il y a un lien entre la Confrérie et l'un des frères MacAllister (ou plusieurs, allez savoir). Les deux séries ne sont pas distinctes, les sept histoires se lisent dans un ordre précis, avec une intrigue qui se tisse tout du long, et prend fin avec l'histoire de Lochlan MacAllister, héros du septième et dernier tome de la série.

C'est sous le titre "Les MacAllister" que l'éditeur français a choisi d'éditer la série.

    Aurait-il été plus approprié d'appeler la série "La Confrérie de l'Épée" ?
   Sans doute que oui, et pour plusieurs raisons. La première étant évidente : sur le site de l'auteure comme je l'explique, les sept romans (8 en comptant la nouvelle), sont listés sous le titre de "Brotherhood of the Sword" (=> ICI SUR LE SITE DE L'AUTEUR) alors que seulement cinq d'entre eux ne sont considérés comme des livres "The MacAllisters" (=>ICI SUR LE SITE DE L'AUTEUR).

   La logique aurait donc été de faire ce que dit l'auteure.

Ci-dessus et ci-dessous le visuel de la liste des livres "Brotherhood of the Sword" et "Les MacAllister" que vous pouvez retrouver sur le site officiel de l'auteure.      
  

   Ensuite, l'appeler la série "La Confrérie de l'Épée" aurait évité que les lectrices et lecteurs se posent la question sur le titre de la série et son rapport avec l'histoire de Draven.

   Il y a deux "intrigues" dans la série. La dynamique entre les frères MacAllister, ce qui est arrivé à Kieran et ce que cet événement a engendré comme conflits et états d'âme au sein de la fratrie. Et également les événements troubles liés à la Terre Sainte et ce qui s'y est déroulé (et s'y déroule encore), avec entre autres, l'entrée en scène de la mystérieuse Confrérie de l'Épée. Confrérie qui intervient dès la tome 4 (l'histoire d'Ewan MacAllister), dont les derniers chapitres ouvriront sur une révélation surprenante en lien avec Kieran MacAllister et la Confréie, qui se poursuivra dans les tomes suivants jusqu'à se conclure avec l'histoire de Lochlan MacAllister (The MacAllisters / Brotherhood of the Sword #7 - The Warrior).

   Pour avoir lu la série dans son intégralité, mon avis personnel est qu'il aurait été plus logique de suivre la décision de l'auteure et donc de choisir "La Confrérie de l'Épée" comme titre français pour la série.

   Toutefois, la fratrie MacAllister est aussi au coeur de la série.

   La mort de Kieran est en filigrane dans presque chaque livre... et vous verrez qu'il est possible que Kieran ait connu la Confrérie (mais je ne vais pas trop en dire non plus).
  Et s'ils ne sont pas mentionnés dans le premier tome, Draven et Simon sont les "frères de coeur" de Sin MacAllister... et eux aussi ont un passif en Terre Sainte (on en revient à la Confrérie malgré tout... attendez-vous à une surprise dans le tome 5).

   Le livre de Lochlan, qui clôt la série est officiellement un livre "Brotherhood of the Sword" (c'est écrit sur sa couverture originale - voir à gauche), mais Lochlan est aussi et avant tout, un frère MacAllister.
   Au final, 4 histoires sur 8 (puisqu'il y a la nouvelle sur Simon), concerne un frère MacAllister. C'est du 50/50 quand on y réfléchit.

Confrérie de l'Épée ou MacAllister, tous les livres sont inextricablement liés. Chaque livre se suit au fil d'une intrigue commune qui arrive surtout vers la fin du quatrième livre et apporte avec elle, plus d'action et de questionnements.

   Le premier livre écrit par Kinley MacGregor / Sherrilyn par cet univers littéraire était un livre "Brotherhood of the Sword". Les frères MacAllister ne sont arrivés qu'après, il est donc logique que pour elle, ils soient tous des livres "Brotherhood of the Sword" dont les "MacAllister" ne sont qu'une partie "complémentaire" mais indissociable malgré tout.

   Finalement, l'un ou l'autre, les deux titres pourraient avoir leur légitimité pour cette nouvelle série.


POUR COMPLÉTER la SÉRIE :
 
La série « Les MacAllister » comprend une seule et unique nouvelle (=> The MacAllisters / Brotherhood of the Sword #4,5 - Midsummer’s Knight).
C'est l'histoire de Simon, le petit frère de Draven, qui se situe entre le Tome 4 et le Tome 5. Son histoire est une véritable introduction au livre de Stryder (le héros du Tome 5) et à la Confrérie de l'Épée.
Nous aimerions beaucoup que cette nouvelle soit aussi traduite pour que nous puissions tous la lire, et pas uniquement ceux qui peuvent lire en anglais. Nous avons de notre côté, plusieurs fois posé la question à l'éditeur, mais depuis quelques mois nos messages restent sans réponses.
L'idéal selon nous, serait qu'elle soit publiée bien sûr, mais pas qu'en format numérique. Il serait intéressant de la publier en format papier. Car tout le monde ne veut pas forcément lire sur un écran. L'imprimer par exemple à la fin du Tome 4 (si ce n'est pas trop tard) ou bien, au début du Tome 5 serait une bonne idée.
Nous ne savons pas si les éditions J'ai Lu pour Elle prévoit de la publier... donc si l'éditeur lit ce message...smile

 
∼ Aliénora - Dark-Hunter Francophone ∼


POUR EN SAVOIR PLUS
:
Toutes les séries écrites sous le pseudonyme de Kinley MacGregor ont un lien avec sa série Dark-Hunter (ou son univers), et Les MacAllister ne font pas exception ! Vous êtes curieux ? Lisez cet article (sans spoilers) : Les livres de Kinley MacGregor dans l'univers des Dark-Hunters

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir